Il existe une variété de matériaux pour laquelle on peut opter dans la construction d’un bâtiment. On peut citer le béton, le bois et les structures métalliques. Autant qu’ils sont, ils présentent chacun des avantages clés, mais aussi des inconvénients. Voici en quelques lignes l’énumération de certains d’entre eux :

Comme brique, on a du parpaing qui est un bloc béton dont le prix est avantageux pour tout futur propriétaire. Sa fabrication nécessite peu d’énergie et il présente une inertie thermique correcte. L’un de ses inconvénients est son imperméabilité à l’humidité.

Les maisons à ossature forgée à base de bois sont peu fréquentes dans le secteur de la construction. Elles sont les résultats d’assemblage de madriers, de poteaux ou poutres. L’avantage de ce modèle de construction est qu’il est renouvelable, recyclable. Il autorise une grande liberté de formes et de volumes. L’un des principaux inconvénients est qu’il doit être complété par des éléments en béton au niveau des parois intérieures, chape, escaliers massifs, etc.

Avantages et inconvénients des isolants thermiques

Un isolant thermique est un matériau qui permet d’empêcher la chaleur ou le froid de s’échapper d’une chambre. Ses premières caractéristiques sont la résistance et l’inertie thermique. Il existe trois principales variantes de ce dernier comme : l’isolant thermique par l’extérieur (ITE), l’isolant thermique par l’intérieur et l’isolant thermique réparti (ITR).

L’avantage essentiel de la première variante est la disparition des ponts thermiques. Il instaure un meilleur confort conséquent avec une meilleure inertie. L’inconvénient majeur de l’ITE est situé au niveau des châssis de fenêtres plus profondes qui donnent un effet de renfoncement important. Il est difficile de corriger ce défaut. Soit on change les ouvertures ou on les place à l’extérieur de la façade. Quant à l’ITI, il consiste à poser un isolant contre les murs intérieurs. Son avantage se situe surtout dans la rénovation lorsque les façades sont classées.

Les principaux inconvénients de l’isolation thermique

L’inconvénient réside dans les ponts thermiques créés en un confort d’été sans l’inertie des murs. En ce qui concerne l’isolant thermique répartie, son avantage est qu’il ne nécessite pas l’apport d’autres matériaux isolants. Il est rapide à réaliser, mais efficace et réduit la quasi-totalité des ponts thermiques. Il limite les risques d’humidité et de condensation. Le seul hic est que sa supervision exige de l’expérience ainsi qu’une supervision rigoureuse du chantier. Son coût est élevé par rapport aux autres procédés compte tenu des matériaux utilisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Name *

*

code